LITTERATURE


romans


BLOODY MARIE
EdItion poche




LA GUERRE DE L'HYDRE




BLOODY MARIE




SACRIFICE DU GUERRIER






textes courts

VAL SANS RETOUR
Dans un monde en ruines, Ghislain tente de rejoindre la mythique Brocéliande.

(février 2009) - Fichier PDF

Le jeune chevalier Arnaud face à la légende des changeurs de forme.

(septembre 2000) - Fichier PDF



TROP COURT DE TROIS PIEDS
L'héroïque fin de Thorolfr le Sagace et de Thorgils le Braillard, face au Roi Harald l'Ebouriffé.

(mai 2000) - Fichier PDF


EGILL L'OURS DE LA COLERE
La vengeange d'Egill le Maître du Nid.

(janvier 2000) - Fichier PDF


L'HONNEUR ET L'USURE

Guillaume le Maréchal… Le plus grand des chevaliers disait-on de son vivant. Son respect des coutumes de la chevalerie, à chaque instant et en toutes circonstances, en ont fait un exemple pour ses pairs.

(Août 2000) - Sur page de droite.


Bloody Marie


Nominé pour le GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE 2012
Pour en savoir plus et voir la liste complète des romans sélectionnés :
http://www.noosfere.org/gpi/2012.php

Nominé pour le prix des FURURIALES 2012
Pour en savoir plus et voir la liste complète des romans sélectionnés : http://futuriales.blogspot.com/

Le roman BLODDY MARIE, de votre serviteur est diponible en edition poche dans toutes les bonnes librairies.




Expansion ; l’humanité s’est répandue au travers de la galaxie depuis le berceau de la planète Terre.
Effondrement ; la belle histoire a pris fin. Les systèmes, les colonies et les habitats, furent séparés par d’infranchissables distances.
Il y a de cela trois générations, l’humanité a recommencé timidement à franchir les abysses du vide, donnant naissance à une nouvelle ère d’espoir : l’Essort.
Aujourd’hui, les grandes voies sont à nouveau sillonnées par les navires de commerce, qui emportent dans leurs flancs marchandises et biens précieux, font la prospérité des armateurs et des marchands, mais également celle de ceux dont ils sont les proies : les Pirates.
Avec succès, la Ligue des Cinq Comptoirs et la Flotte ont joué de tout leur poids, et de la puissance de leurs Corsaires, pour mettre fin à l’activité des forbans du vide, avant de promettre des amnisties. Désormais, d’anciens pirates traquent leurs derniers confrères pratiquant encore la Course. Ces dernières années ont sonné le glas de la piraterie...
Mais, au comptoir de la Veuve Stellaire, le plus ancien bar à matelot de la première station de Persée, un vieux soutier annonce aux habitués le retour de la terrible fille du feu Ravageur de Mondes : Bloody Marie.
Menée par une colère jamais retombée depuis que la Ligue, quinze ans auparavant, a piégé son père aux Petites Colonnes, la pirate refuse de baisser pavillon, de cesser la Course.
Tous sabords ouverts, les canons prêts à vomir leurs charges de plasma, Bloody Marie lance le Long John pour un dernier raid...

Le Coup de Coeur de Jean-Luc RIVERA sur Actu-SF : Coups de Coeur d'Août.

La critique de Pascal PATOZ (qui a aimé) sur nooSFere : Bloody Marie sur nooSFere.


Une illustration de l'un des personnages,
Le Ravageur de Mondes.





LA GUERRE DE L'HYDRE


Sélectionné pour le PRIX BOB MORANE 2014

Pour en savoir plus et voir la liste complète des romans sélectionnés :
http://bobmorane.noosfere.org/index.php?rub=actu

C'EST AVEC LE SANG QUE LES LEGENDES S'ECRIVENT

La Guerre de l'Hydre, dans le même univers que Sacifice du Guerrier, publié chez Mnemos.




Ur Al Khàlam, cité de l'Aube du Monde, plus ancienne encore que le Grand Déluge, mère de toutes les cités, légende pour certains, source de toutes les richesses des Temps Anciens pour d'autres, victime d'une querelle ancestrale, se meurt cernée par les Brumes du Bord du Monde.
Du haut de ses remparts que nul ne franchit, le jeune Messager Rhyàn guette l'occasion qui lui permettra d’en fuir enfin les murs étouffants avec son amie Khàlyn, avant que la sordide influence des hors castes et des parias de la Fosse n'aient définitivement raison de l'innocence de sa bien aimée.
Sur la plaine, Erythée la Neuvième Exilée, l'Assoiffée, lance l'assaut qui doit mettre un terme à huit générations de siège, abattre les défenses du Parjure, et faire d'elle la maîtresse de la cité, celle qui redonnera à Ur Al Khàlam sa splendeur passée.
Au loin, Mahesha le Favorable, Maître des Troupeaux et Seigneur des Larmes, Khan des Mille Triomphants, Khan des Khans des Grandes Steppes, que les poètes nomment l'Hydre, guidé par le légendaire Hardi Visiteur, approche à la tête de ses innombrables cavaliers.

La TOUTE PREMIERE CRITIQUE, sur le site LIRE ou MOURIR : ici.

Le site internet de J. Delval, illustrateur des couvertures.
Le site internet des Editions NMEMOS.



Bloody Marie


Nominé pour le GRAND PRIX DE L'IMAGINAIRE 2012
Pour en savoir plus et voir la liste complète des romans sélectionnés :
http://www.noosfere.org/gpi/2012.php

Nominé pour le prix des FURURIALES 2012
Pour en savoir plus et voir la liste complète des romans sélectionnés : http://futuriales.blogspot.com/

Le roman BLODDY MARIE, de votre serviteur, chez BLACK BOOK EDITIONS, est diponible dans toutes les bonnes librairies.




Expansion ; l’humanité s’est répandue au travers de la galaxie depuis le berceau de la planète Terre.
Effondrement ; la belle histoire a pris fin. Les systèmes, les colonies et les habitats, furent séparés par d’infranchissables distances.
Il y a de cela trois générations, l’humanité a recommencé timidement à franchir les abysses du vide, donnant naissance à une nouvelle ère d’espoir : l’Essort.
Aujourd’hui, les grandes voies sont à nouveau sillonnées par les navires de commerce, qui emportent dans leurs flancs marchandises et biens précieux, font la prospérité des armateurs et des marchands, mais également celle de ceux dont ils sont les proies : les Pirates.
Avec succès, la Ligue des Cinq Comptoirs et la Flotte ont joué de tout leur poids, et de la puissance de leurs Corsaires, pour mettre fin à l’activité des forbans du vide, avant de promettre des amnisties. Désormais, d’anciens pirates traquent leurs derniers confrères pratiquant encore la Course. Ces dernières années ont sonné le glas de la piraterie...
Mais, au comptoir de la Veuve Stellaire, le plus ancien bar à matelot de la première station de Persée, un vieux soutier annonce aux habitués le retour de la terrible fille du feu Ravageur de Mondes : Bloody Marie.
Menée par une colère jamais retombée depuis que la Ligue, quinze ans auparavant, a piégé son père aux Petites Colonnes, la pirate refuse de baisser pavillon, de cesser la Course.
Tous sabords ouverts, les canons prêts à vomir leurs charges de plasma, Bloody Marie lance le Long John pour un dernier raid...

Le site internet de BLACK BOOK EDITIONS, qui lancent une collection de romans indépendants de leur gamme de jeu de rôle : cliquez ici


Une illustration de l'un des personnages,
Le Ravageur de Mondes.



Le Coup de Coeur de Jean-Luc RIVERA sur Actu-SF : Coups de Coeur d'Août.

La critique de Pascal PATOZ (qui a aimé) sur nooSFere : Bloody Marie sur nooSFere.




sacrifice du guerrier


Le roman SACRIFICE DU GUERRIER, aux éditions MNEMOS, est disponible, en deux tomes, dans toutes les bonnes librairies.

 

Une lointaine Antiquité ; le Hoplite sort de son long sommeil car une grande bataille se prépare. Une terrible et furieuse bataille, à laquelle participeront les plus grands Héros ; une bataille telle que les Dieux l’observeront ; une bataille pour laquelle la Mort en personne se doit d’être présente.
Dans les steppes de la Grande Aride, Jarl, fils d'Arkhaï le Brûlé, le Khan des Khans des Clans Nomades, doit prendre la place de son père aux mains de l'Empire Amer, réunir les Clans, former la Horde des Hordes, un rôle pour lequel il n'a pas été préparé.
Faces aux Khans qui ne reconnaissent aucune autorité à ce "sans nom" issu des Grandes Cités, malgré sa propre aversion pour la guerre, le jeune Jarl s'impose afin que les Clans ne se détruisent pas eux-mêmes dans une vendetta sans espoir contre l'Empire.
Soutenu par deux personnages légendaires, que les poètes désignent par les noms du Roi Solitaire et de la Reine Vierge, il est entraîné malgré lui vers un destin sombre et violent, un chemin pavé de fureur et de sang, le long duquel les mythes sont réalités.

Toward the English version of this page / Vers une présentation en langue Anglaise.

L'univers de Sacrifice du Guerrier : lexiques et informations.

Les critiques des deux tomes par Nicolas L. (qui a aimé le roman) sur SciFi-Universe : Tome 1 - Tome 2.

Le site internet de scifi-universe.
Le site internet de J. Delval, illustrateur des couvertures.
Le site internet des Editions NMEMOS.





textes courts



VAL SANS RETOUR

Dans un monde en ruines, Ghislain tente de rejoindre la mythique Brocéliande.

(février 2009) - Fichier PDF


UN OEIL POUR DEUX PEAUX

Le jeune chevalier Arnaud face à la légende des changeurs de forme.

(septembre 2000) - Fichier PDF





anecdotes historiques


La majorité des textes présentés ici ont été publiés dans le magazine Histoire Médiévale des feu Editions Harnois.
Il s'agit de versions romancées de brèves anecdotes, mentionnées dans des textes contemporains des personnages.
Le but de ce travail était de retranscrire de manière vivante, plus actuelle, les exploits relatés dans des textes anciens, de tenter de faire passer l'état d'esprit des protagonistes, tout en sachant que cette vision reste faussée, car elle dépend de l'esprit de l'auteur, de sa culture, de son éducation qui sont celles de notre époque.

Attention !  Suite à une erreur de manipulation de votre serviteur, les versions présentées de certains des textes ci-dessous sont des versions non corrigées.
Ceci sera rectifié dès que possible, et une version PDF sera ajoutée.



L'HONNEUR ET L'USURE

Guillaume le Maréchal… Le plus grand des chevaliers disait-on de son vivant. Son respect des coutumes de la chevalerie, à chaque instant et en toutes circonstances, en ont fait un exemple pour ses pairs.


En ce bel été, Guillaume, accompagné de son écuyer Eustache, voyageait vers la belle ville de Montmirail, dans laquelle il devait retrouver ses deux amis de tournois et de combat, Beaudouin de Béthune et Hue de Hamelincourt, pour une fête qui promettait d'être mémorable. Sur le coup de midi, avisant un bosquet non loin de la route, le chevalier décida de faire halte et d'entamer une petite sieste à l'ombre des arbres. Il ordonna à Eustache de s'occuper des chevaux, puis s'allongea avec un long soupir de satisfaction sur l'herbe fraîche. Rapidement, il s'enfonça dans le sommeil, bercé par le chant des oiseaux. Soudain un bruit de sabots le tira de ses rêves. Il ouvrit les yeux et porta instinctivement la main à sa bonne épée, posée près de lui. Le bruit des chevaux s'éloignait et une voix de femme lui parvint.
- Une femme en danger ! Se dit-il, et son sang de chevalier ne fit qu'un tour.
Il se leva, se précipita vers Eustache, qui n'avait pas eu le temps de desceller les chevaux, enfourcha le sien et le jeta au galop vers les deux formes qu'il distinguait au loin, en lançant à l'écuyer :
- Presse, suis-moi !
En quelques minutes, il rejoignit les deux cavaliers, qui en l'entendant arriver, ralentirent le pas avant de s'arrêter pour l'attendre. Les deux individus portaient de longs manteaux de voyage malgré le beau temps et leurs chevaux étaient chargés de lourdes fontes de selle. Sous les capuches Guillaume discerna les traits jeunes d'un homme et d'une femme. Le chevalier s'approcha lentement de l'homme.
- Qui es-tu ?
- Je suis un homme.
- Ne te moque pas de moi, gronda Guillaume, je vois bien que tu n'es pas une bête !
- Si c'est le combat que vous cherchez…
A cet instant, l'inconnu écarta un pan de son manteau et porta la main à l'épée qui pendait à son côté. Guillaume, dont les réflexes avaient été affûtés par des années de tournois, d'un mouvement rapide saisit le bras de l'homme, tandis que de l'autre main, il dégainait sa propre lame. La panique se lut alors sur le visage de l'homme, qui abandonnant toute idée guerrière, reposa la main sur l'encolure de son cheval.
- Qui es-tu ? Je te le redemande, lança Guillaume tandis qu'il rabattait la capuche du manteau de l'inconnu. Le visage avenant d'un jeune moine apparu devant le Maréchal, qui se tourna alors vers la femme. Celle-ci rabattit sa propre capuche sur ses épaules, dévoilant un jeune et doux visage.
- Je suis la sœur de Raoul de Lens et voici mon ami.
- Pourquoi cette fuite ? Et que fait donc un moine avec une épée ?
- Nous fuyons la colère de mon frère. Il n'admet pas que je refuse un mariage qu'il m'impose.
- Mais cette fuite n'a pas de sens. Une dame de votre condition ne peut errer sur les chemins. Je connais votre frère. Acceptez mon aide, je lui parlerai pour vous et calmerai sa colère. Je vous gage que la situation s'arrangera.
- C'est inutile, il ne vous écoutera pas. Nous allons fuir le plus loin possible et nous installer dans une ville commerçante.
- Qu'il en soit fait selon votre volonté, jeune Dame. Mais une chose m'intrigue. De quoi allez-vous vivre ? Je doute que votre père vous aide et votre ami (Guillaume jeta un regard mauvais au jeune moine) puisse gagner votre pain.
- N'ayez crainte messire, intervint le moine, je possède quelques livres dans ces fontes. Bien placées, elles nous rapporteront une rente, faible mais suffisante pour vivre.
- Comment ! Vivre d'usure ! ! explosa Guillaume. Il ne sera pas dit que Guillaume à laisser se perpétrer un tel forfait ! Eustache ! Fouille ces fontes et saisi cet argent maudit !
- Mais… vous ne pouvez pas… commença le jeune moine, qui s'interrompit devant l'expression déterminée de Guillaume.
La jeune femme, habituée aux réactions et à la manière de voir et de penser des chevaliers, saisit le bras de son compagnon pour le calmer. Lorsque qu'Eustache trouva la bourse, il l'ouvrit et la montra à Guillaume. Il s'y trouvait en effet réunie une belle somme. Guillaume demanda ensuite à son écuyer de placer la bourse dans ses propres bagages. Il se tourna vers le couple, les salua et leur dit :
- Allez, poursuivez votre route en paix et trouvez un moyen honnête de gagner votre pain.
Le jeune moine ouvrit la bouche pour protester, mais à nouveau le regard noir du chevalier le dissuada de continuer. Il releva sa capuche, saisit les rênes de sa monture et en silence, au côté de sa belle, repris la route. Lorsque les silhouettes des jeunes gens eurent disparu, Guillaume lança à son écuyer :
- Allons, trouvons-nous un bel endroit frais et ombragé pour reprendre notre sieste.

L'après-midi tirait à sa fin lorsque Guillaume, devant les portes de Montmirail, demanda aux gardes où ils pourraient retrouver ses amis. Quelques instants après, il mettait pied à terre devant une fort belle auberge, fréquentée par les marchands et les voyageurs aisés, dans laquelle l'attendaient ses deux amis, confortablement installés à une grande table sur laquelle trônait un grand pichet de bon vin. Non loin d'eux leurs écuyers devisaient gaiement avec de jeunes voyageuses.
- Donne-moi la bourse, demanda Guillaume à Eustache, occupe-toi des chevaux, ensuite rejoint tes compagnons et restore-toi.
Lorsque le chevalier pénétra dans l'auberge, ses amis se levèrent et l'acclamèrent :
-Ha ! Voici enfin Guillaume le Maréchal ! Le meilleur des Chevaliers !
- Aussi fort dans les tournois qu'aux banquets !
Les chevaliers se donnèrent l'accolade, avant de s'asseoir pour enfin se restaurer et échanger les nouvelles. Guillaume lança alors sur la table la bourse du moine.
- Mes amis ce soir nous feront bombance… Aubergiste ! Que tous les honnêtes gens qui se trouvent ici ce soir mangent jusqu'à plus faim ce qu'il y a de meilleur et que les gorges sèches soient contentées. Guillaume ne fera pas la fête sans qu'autour de lui les sourires s'épanouissent et les ventres s'arrondissent !
Dans toute la salle des acclamations retentirent, la réputation de ce chevalier n'était pas mensongère ; sa générosité égalait son courage. Après sa déclaration, Guillaume ouvrit la bourse et compta dix milles deniers, le moine n'avait pas menti.
- D'où te viens cet argent, mon ami, lui demanda Beaudouin. As-tu tournoyé sur le chemin ? Je n'ai point entendu qu'il y en ai eu d'organisé dans la région ces derniers jours.
- Ce fut un combat sans armes mais glorieux ! J'ai sauvé deux âmes de la damnation, en portant secours à une dame et un ecclésiastique, tout en leur donnant une petite leçon à ma manière, et sans verser le sang… Cet argent est la rançon de ce combat !
Le silence se fit aussitôt dans la salle, comme tout le monde attendait le récit que ne pouvait manquer de faire le chevalier. Content de son effet, Guillaume relata les événements de l'après-midi avec enthousiasme. Lorsqu'il en eu fini, ses amis l'approuvèrent tandis que du côté des marchands on semblait moins apprécier l'anecdote.
- Tu as eu raison, dit Beaudouin. Tu as proposé ton aide à cette jeune fille et respecté ensuite son choix. Quant au moinillon… il n'est pas dans les devoirs d'un chevalier de faire respecter des vœux monastiques…
- Tu as eu doublement raison, lança Hue. Comment une honnête dame peut-elle choisir un tonsuré comme bel ami ? Il ne manque pas de chevaliers de valeur et bien de leurs personnes pour se marier.
- En plus cet argent aurait été placé dans les mains de ces usuriers qui nous prêtent à des taux inadmissibles, qui profitent de l'imprévoyance ou de la malchance des jeunes chevaliers, qui n'accordent pas d'importance à la parole donnée ou à la valeur et au courage des honnêtes gens ! Une personne de bien ne gagne pas sa vie de cette manière, rajouta Guillaume.
- Ce moine en vivant d'usure se serait damné et aurait entraîné avec lui la jeune dame, glissa en se levant Hue. Tu as été trop bon, tu leur as laissé leurs montures et leurs bagages ! Je n'en vais de ce pas les rattraper et arranger cette situation !
Guillaume attrapa son ami par le bras et le força à se rasseoir à ses côtes.
- Allons mes amis, n'en parlons plus ! Utilisons cet argent comme il se doit pour un honnête homme ; la nourriture et le bien vivre. Pas d'usure ou d'économies de mauvais aloi... Aubergiste ! Sers-nous ta meilleure cuisine et sois large et généreux ! Guillaume le Maréchal n'aime pas la mesquinerie ! !

FIN
(Pour en savoir plus sur la vie de Guillaume le Maréchal, on peut lire " Guillaume le Maréchal " de George DUBY aux éditions Fayard)

© Jacques Martel - Août 2000
Publié dans le numéro 22
du magazine Histoire Médiévale
des Éditions Harnois